Autoblog de suumitsu.eu

Ce site n'est pas le site officiel de suumitsu.eu
C'est un blog automatisé qui réplique les articles de suumitsu.eu

Manuel à l’usage des blogueurs

Wed, 05 Sep 2012 13:33:55 +0000 - (source)

(aller directement aux conseils aux blogueurs)

La toute première phrase de l’article Wikipedia relatif à la liberté d’expression est écrit ainsi:

La liberté d’opinion et d’expression est l’une des premières libertés politiques et plus généralement libertés fondamentales.

Article 19 de la déclaration universelle des droits de l’Homme:

Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

L’article 11 de la déclaration des droits de l’Homme de 1789, qui est la base législative en France, stipule:

La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

En outre, l’article 5:

La Loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n’est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas.

À partir de cet article 5 est connu cet adage juridique: « tout ce qui n’est pas illégal est légal ». Une personne est toujours présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité est prouvée et prononcée par un tribunal.


À partir de ces concepts généraux, un blogueur français doit toujours maîtriser sur le bout des doigts au moins 2 textes de loi. Le premier est celui relatif à la diffamation, le second est la LCEN (notamment partie responsabilité hébergeur/éditeur).

Rappelons qu’un blogueur est protégé par la liberté d’expression et peut se défendre avec la liberté de la presse, qu’il possède les droits d’auteur sur ses écrits et peut bloguer dans un contexte à but lucratif.


Un blogueur peut être une personne physique ou morale, s’identifiant sous son nom propre, sous un nom d’emprunt, sous pseudonyme ou sous anonymat, seule l’autorité judiciaire peut exiger de la part de l’hébergeur les éléments d’identification d’un blogueur. Un blogueur en personne morale peut prendre à sa charge la responsabilité en vue de protéger l’identité de la personne physique (protection des sources du droit de la presse).

La non révélation de l’identité de la personne physique peut être justifiée ou non, que ça soit lié à une profession (devoir de réserve, secret professionnel, ..), des craintes relatives à sa sécurité ou celle de ses proches (dissident politique, lanceur d’alertes, blasphème..) ou toute autre raison réelle, supposée ou inexistante.


L’internet est surnommé « le réseau des réseaux », et consiste en l’interconnexion des réseaux locaux à l’échelle internationale grâce au protocole IP. L’information y circule par des chemins semi-aléatoires, découpée et encapsulée dans des paquets transmis de routeur en routeur selon la méthode du « chemin le plus efficace » (déterminé grâce au protocole BGP). À sa conception, l’internet était alors qu’un réseau d’échange entre universités et ne nécessitait pas de protection spécifique des données transmises. Or, au fur et à mesure que l’internet devient accessible à tout le monde, l’information ainsi échangée doit pouvoir être protégée contre une surveillance et un filtrage, qu’il soit opéré par des entreprises et/ou des gouvernements.

Conscients de la nécessité de favoriser l’échange d’informations de quelque nature qu’elle soit, des experts du monde de l’informatique défendent les concepts du datalove et du « data must flow ». Le concept général est une transposition moderne d’une citation attribuée à Voltaire qui disait: « je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire ».


Rappel: un Streisand est une sur-diffusion d’une information non critique mais censurée; un Flanby est une sur-diffusion d’une information gouvernementalement critique et censurée

Ces derniers mois nous avons vu plusieurs exemples et cas pratiques:

En France, la majorité des cas de censure sont en réalité des cas d’auto-censure suite à diverses pressions, qui peuvent être du contact de l’hébergeur à la mise en demeure par lettre d’avocat avec menaces de poursuites judiciaires. La censure marche bien dans la mesure où la très large majorité des blogueurs s’y plient promptement: en effet, un blogueur peut ne pas avoir l’envie, le temps ou l’argent de faire valoir ses droits, ou pire: ne pas disposer des informations à ce sujet.

Et c’est maintenant que je vous file le lien de ce qui sera désormais, je l’espère, le livre de chevet de tout blogueur, écrit par un avocat blogueur qu’on ne présente plus: Maître Eolas.

Maintenant qu’on a posé les bases, je vais vous raconter ce que vous allez faire, en tant que blogueur, pour à la fois être tranquille ET garantir techniquement votre liberté d’expression. Oui j’ai bien dit techniquement.


J’ai été aujourd’hui quelque peu frustré: du blog « Les livres de Sophie », un article critiquant le livre « La maison de l’ombre » par Armelle Carbonel a été censuré suite à menaces de l’éditeur. Je ne suis pas parvenu à trouver une copie en cache de l’article, tout au mieux une miniature de l’article du cache Google. Je n’ai été informé qu’après la bataille, malgré la grande réactivité que l’on connaît de Sebsauvage et ceux qui suivent son shaarli.

Je n’ai pas la prétention de fonder une « brigade contre la censure », pour autant je ne souhaite pas rester passif lorsque des cas de censure aussi juridiquement infondés ont lieu. À la fois pour mettre en échec la censure elle-même et initier un effet Streisand, mais aussi connaître et faire connaître des blogueurs, leur assurer des garanties juridiques et techniques défendant leur liberté d’expression, démontrer la faisabilité de moyens pouvant servir à protéger la liberté d’expression dans des cas beaucoup plus dangereux (Syrie, Chine, Russie..), et se poser comme contre-pouvoir inflexible face à des entreprises et gouvernements despotiques.

Ce qu’un blogueur devrait faire s’il est inquiété:

  1. se laisser le temps d’étudier la question
  2. ne pas répondre, jamais répondre toujours rester silencieux avec l’autre partie
  3. vérifier les allégations: juridiquement défendable ? Demander conseil à un avocat spécialisé en droit de presse et liberté d’expression.
  4. que ça soit défendable ou non: contacter en privé des personnes influentes ou intermédiaires pour leur signaler l’affaire
  5. laisser le temps aux personnes de répliquer l’information et se préparer à une publication choc
  6. donner suite aux menaces et censurer l’information (supprimer totalement l’article)
  7. publier un article expliquant la situation (« j’ai été menacé par lettre d’avocat, j’ai donc été obligé de supprimer l’article … « )
  8. (cet article sert de feu vert aux personnes pour publier l’article copié et initier l’effet Streisand)
  9. le blog original ne doit évidemment jamais préciser que le Streisand était prévu par l’auteur, et ne jamais faire de lien vers les copies (tout le monde sait se servir de Google)
  10. laisser le Streisand enfler via les réseaux sociaux, répondre en faisant état de sa tristesse/colère à devoir s’auto-censurer, rappeler les principes de la liberté d’expression
  11. éventuellement stopper ou fermer son blog durant un certain temps pour exacerber les participants à l’effet Streisand

Ce qu’une entreprise devrait faire au lieu de demander l’auto-censure:

Le droit de presse prévoit ce qu’on appelle le droit de réponse: celui-ci permet de demander la publication d’un communiqué répondant à un article dont on est le sujet. Dans son droit de réponse, une entreprise a idéalement 2 options:

Une entreprise peut également prendre une position plus cordiale, par exemple en écrivant des commentaires sous l’article (Wakanim faisait ça chez Fansub Streaming), ou demander la correction d’une information erronée en message privé (Wantake avait fait ça avec Anime Fansub). Une entreprise faisant appel à l’hébergeur pour obtenir une suppression d’information qui n’est pas manifestement illicite n’est jamais bien vue, l’hébergeur qui s’y plie encore moins.

Ce qu’un Streisandeur peut faire si un blogueur est inquiété:

  1. copier l’information sans tarder et sauvegarder l’information de manière sûre
  2. rappeler au blogueur ses droits, éventuellement faciliter sa prise de contact avec un avocat spécialisé
  3. signaler à ses contacts (en privé) une affaire en cours, de nature Streisand et/ou Flanby (pour préparer le « Streisand seconde couche »)
  4. dès que l’auto-censure est opérée, immédiatement publier l’information copiée et signaler l’affaire sur les réseaux sociaux
  5. (carrément créer un article Wikipedia selon l’ampleur de l’affaire)
  6. prendre ses dispositions au cas où il serait lui-même inquiété

Les moyens de sauvegarde (par puissance croissante):

  1. cache des moteurs de recherche (idéal censure de moins de 24 heures)
  2. republication sur blog
  3. copie automatisée « autoblog » (plutôt préventif que curatif)
  4. copie sur service de collage de texte (Pastebin, Zerobin,..)
  5. image sur Bayimg, fichier sur hébergeurs de fichiers
  6. opérer un eepsite (I2P) ou un hidden service (TOR) et y publier
  7. envoyer sur le réseau Freenet (opennet ou darknet)
  8. chiffrer dans un volume TrueCrypt et échanger avec ses contacts par mail ou de visu clé USB avec chiffrement OpenPGP

En France dans la plupart des cas il n’y a pas besoin d’aller au-delà du moyen 4. Par contre le moyen 3 est préventif, et grâce aux récents travaux sur l’autoblog on peut désormais donner ce conseil:

Trouver des instances permettent l’ajout manuel d’autoblogs n’est pas vraiment prévu, faute de « mot clé » spécifique permettant de les trouver.. mais pour les instances basées sur l’implémentation « ferme d’autoblogs » d’Arthur Hoaro et mon dérivé, rechercher « héberge un autoblog de votre site » permet de les trouver (ajoutez des guillemets pour rechercher la phrase exacte dans les moteurs de recherche).

Je déteste faire des conclusions, donc voilà :)

flattr this!


Powered by VroumVroumBlog 0.1.31 - RSS Feed
Download config articles