Autoblog de paulds.fr

Ce site n'est pas le site officiel de paulds.fr.
C'est un blog automatisé qui réplique les articles de paulds.fr

Ce que Megaupload a fait de mieux, c’est mourir…

Wed, 25 Jan 2012 08:30:26 +0000 - (source)

Je n’ai jamais caché mon aversion pour Megaupload ou quelque plateforme de téléchargement en direct download (ou non) qui fait de l’argent sur le dos du partage. Je n’ai jamais non plus caché mon aversion pour le lobby du droit d’auteur (et pas le droit en lui-même) ni pour les lois qui en ont découlé à travers le monde. Ces positions peuvent paraître incompatibles de prime abord mais sont pourtant très liées : je suis pour que l’Art se trouve une nouvelle économie, se passant au maximum d’intermédiaires, et une plateforme comme Megaupload était justement un intermédiaire (ils s’envisageaient lancer une plateforme légale) dont le seul but était son profit personnel…

Avant de poursuivre il me faut cependant clarifier un point : la façon dont les arrestations et les saisies de matériel se sont opérées, la réaction en chaine des politiques se félicitant de “la mort du piratage” (no kidding, je l’ai lu quelque part), toutes ces conneries là sont indignes de la société démocratique que l’on nous vend à grand renfort de campagnes électorales tous les cinq ans. Et, bien que j’ai fêté la fin de Megaupload dignement, je reste aujourd’hui inquiet par la facilité avec laquelle les services ont été bloqués…

Et puis j’ai observé la réaction logique : you fuck with the Internet, the Internet fucks you back. Et c’est presque beau, poétique, … dommage !

Depuis des années déjà des poignées de gus dans des garages se battent contre des lois qui promettent ni plus ni moins que ce qui est arrivé ici à Megachose. Ces lois prévoient de travailler, dans la plus totale opacité, en utilisant des prétextes fallacieux pour parvenir à leurs fins, à civiliser, responsabiliser, bref censurer Internet. En France la première à entrer en vigueur fut l’Arjel… Oubliée depuis, mais toujours en fonctionnement !

Et il faut que l’on ferme Megaupload, un des pires sites se revendiquant du partage, en fait réelle pompe à fric allant à l’encontre de l’éthique sur tous les étages, pour qu’une levée de bouclier s’opère ? Dommage !

Mais finalement ce qui compte c’est d’avancer, ce qui compte c’est la mobilisation, le mouvement. Ce qui compte c’est que la mort de Megaupload, comme la création d’Hadopi avant cela (à une autre échelle), a fait prendre conscience des enjeux réels qui sous-tendent à la situation générale, à un grand nombre de personnes à travers le monde.

Le mot à la mode devient la décentralisation, les gens comprennent qu’il est possible de couper l’un des vingt sites les plus importants en termes de trafic sur un prétexte bidon (alors que les vrais ne manquaient pas) sans qu’il soit possible de rien faire… La censure est réelle, les prétextes divers et le cheval de Troie du droit d’auteur diablement efficace… Mais ce n’est pas fini, et les réels enjeux vont bien au-delà des sites de partage, les réels enjeux sont le contrôle d’Internet (LOPPSI 2), sa surveillance (Hadopi), celle des citoyens l’utilisant (CNI électronique), …

A l’échelle de la France j’ai constaté ces derniers jours un phénomène amusant : depuis la Hadopi beaucoup de monde avait migré sur le direct download (quoi qu’en dise la Hadopi), depuis la fermeture de MU et le défilage en règle des concurrents restés en ligne l’opération inverse s’opère peu à peu. Certains sont perdus et pédalent un peu dans le vocable : “où je trouve un tracker pour mon film ?” mais la passivité induite par des systèmes comme MU n’est plus, n’attendez pas 45 secondes, ne soyez pas passifs, n’ayez pas à payer et ne supportez pas de la pub porn pour voir un film en mauvaise qualité en streaming sur un site qui vous coupera de toutes façons avant la fin !

Internet retrouvera peut-être à ce rythme sa forme naturelle, où un acteur comme MU monopolisant 5% du trafic mondial pour générer des profits monstre sous couvert de légalité douteux n’a pas sa place… Alors merci le FBI de vous y être pris comme des porcs pour dézinguer un vrai ennemi du partage, mais bon courage pour la suite, ça risque d’être lulz !

Et puis pour finir en musique et pas passer (uniquement) pour un rabat-joie, la première vidéo que je relaie des Anon :

flattr this!


Powered by VroumVroumBlog 0.1.31 - RSS Feed
Download config articles