Autoblog de paulds.fr

Ce site n'est pas le site officiel de paulds.fr.
C'est un blog automatisé qui réplique les articles de paulds.fr

Quand nos amis les politiques s’essayent au 2.0

Wed, 04 Jan 2012 16:51:29 +0000 - (source)

La campagne présidentielle a commencé depuis un certain temps déjà (même si toujours pas officiellement, chaque élection ça commence plus tôt) et les élections se rapprochent à grands pas. Tous les observateurs s’accordent pour dire que plus que la précédente encore cette campagne fera la part belle à l’Internet et que celui-ci pourra peser réellement sur le résultat.

Un outil en particulier m’intéresse ici : Twitter. Le système de microblogging permet facilement et rapidement de répondre à des questions simples que les électeurs pourraient se poser. Une opportunité sans nom pour les candidats au poste de VRP de notre douce France puisque grâce à Twitter ils peuvent discuter avec les quelques 2.5 millions de français qui twittent twittent twittent…

Mais c’était sans compter sur l’habitude malsaine de nos amis politiques endurcis qui se contentent, comme on le leur a appris à Sciences-Po de se servir du réseau social comme d’un bête média traditionnel, à communication unidirectionnelle, et finissent par pondre des platitudes comme :

« Demain je serai chez <insérez ici un nom de média> pour dire du mal de <insérez ici une réforme du parti d’en face> – ne le manquez pas ! »

« Mes vœux pour 2012 <lien vers un article de type tribune dans un média de la couleur du candidat> »

et ainsi de suite… vous pouvez faire le test avec n’importe lequel des candidats actuels (exception faite de François Bayrou qui avait organisé une session de questions/réponses – lulz en soit) et constater que la belle campagne 2.0 que l’on nous a promis est en fait une bonne campagne 0.0 en utilisant rapidement des technologies qui paraissent nouvelles à la mamie du Cantal mais sont finalement utilisées bien en deçà de leur potentiel. Pour schématiser à Georgette : c’est comme acheter une moissonneuse batteuse pour tondre sa pelouse…

Alors je sais bien que les candidats eux-mêmes ne sont pas derrière leurs comptes, ce qui en soit est déjà débile, mais si vous souhaitez persister dans ce cas de figure, lâchez un minimum de lest à celui qui est derrière votre compte et autorisez lui de temps en temps à cliquer sur le bouton « reply » – petit détail cependant : Twitter c’est pire qu’un journaliste, on n’attend pas 12 heures pour répondre si on veut que sa réponse ait un minimum d’intérêt ;)

Edit : la rédaction de cet article a été motivée par un tweet de Caliméro François Hollande

flattr this!


Powered by VroumVroumBlog 0.1.31 - RSS Feed
Download config articles