Autoblog de paulds.fr

Ce site n'est pas le site officiel de paulds.fr.
C'est un blog automatisé qui réplique les articles de paulds.fr

Youtube, cette nouvelle board Warez…

Fri, 25 Nov 2011 15:27:23 +0000 - (source)

Il parait que c’est illégal et que ce sera la prochaine mission de la Hadopi (3e du nom, c’est toujours les pires des trilogies) mais le streaming est vachement utile pour découvrir de nouveaux artistes musicaux que l’on aurait ensuite envie de télécharger sur un truc propre du genre P2P (comment ça c’est interdit aussi ?) pour aller ensuite les voir en concert par exemple (ça on a toujours le droit ?). En tête de liste de ces sites bien pratiques regorgeant de musique et intégrant des suggestions parfois pas débiles se trouve bien sûr le géant Google et sa plateforme non moins conséquente Youtube…

Et jusque là tout se passait bien, la musique est souvent accompagnée d’une image fixe, d’un montage vidéo du plus bel effet ou des paroles… Bref un outil sympa quand on est en itinérance et que l’on veut sortir de sa collection de FLAC bien propres pour découvrir des choses que l’on n’entendrai jamais à la radio… Il y avait bien des pubs, mais elles ne gênaient pas, elles s’affichaient sur la vidéo qui était de toutes façons dans un autre onglet que l’on ne ré-affiche que pour changer de chanson… et elle ne rapportait de sous qu’à Google si je ne m’abuse.

Et puis est arrivée la pub vidéo, un spot inintéressant dans 95% des cas (je cherche toujours les 5% restants mais je suis optimiste de nature) que l’on peut zapper (et que l’on zappe) parfois au bout de quelques secondes. Les recettes de la publicité en question sont partagées à pourcentage égal entre Google et la personne qui a mis en ligne la vidéo (non je déconne, Google s’en met plein les fouilles, ça change d’Apple et iTunes non ?). Cool ! De l’argent pour les artistes et de la musique pour le public, intéressant comme idée !

Oui mais non, les artistes (leurs maisons de disque) doivent penser que le streaming en question est mauvais pour leur business et à quelques rares exceptions près (top 50 et vieux hits) que l’on trouve sur Vevo, la découverte, même rétribuée, n’est toujours pas encouragée (cf le cas Deezer vs Universal).

Le résultat est simple : des fans (ou des business mans du warez, ça dépend des fois) en profitent pour uploader la musique qui manque en activant bien les pubs bien chiantes, retirant au passage les sous-sous qui devraient aller aux créateurs à la base s’ils avaient fait le travail eux-même… La nature a horreur du vide et Youtube c’est un peu pareil… Résultat le catalogue de ce qui est disponible sur la plateforme est assez impressionnant et la pub commence à se faire bien présente alors que les revenus des artistes réfractaires eux ne bougent pas…

Alors messieurs les uploaders du dimanche, soyez fair-play : c’est sympa de mettre de la musique en ligne, ça profite à tout le monde (à commencer par les artistes) mais la pub pique un peu dans 95% des cas et il n’y a aucune logique à ce que vous en perceviez le bénéfice…

Et mes chers amis artistes : profitez en ! Je sais que ça peut paraître bizarre, mais le plus vous serez partagés le plus vous aurez de succès… C’est tout con comme équation mais ça marche ! ;)

flattr this!


Powered by VroumVroumBlog 0.1.31 - RSS Feed
Download config articles