Autoblog de paulds.fr

Ce site n'est pas le site officiel de paulds.fr.
C'est un blog automatisé qui réplique les articles de paulds.fr

Le racisme, cette valeur si française et obsolète

Sat, 09 Jul 2011 14:37:08 +0000 - (source)

Certains le savent, d’autres non, la raison de mon absence de près d’un mois sur ce blog est due à mon implication dans un combat qui avait pour but de faire éclater un scandale politico-humanitaire sur fond d’omerta médiatique étonnante par son envergure : #Botzaris36. J’ai donc passé une semaine coupé de toutes technologies et à mon retour, anticipé car provoqué par des menaces de mort à mon encontre, me suis caché quelques jours pour que la tension retombe. Aujourd’hui encore j’évite de parler directement de ce sujet et je vais me pencher sur une valeur qui m’a réellement traumatisé dans ce combat pour un respect de la dignité humaine dans ce qui est encore mon pays : la France…

Par plusieurs endroits, voire de façon très directe (j’ai failli m’emporter suite à certains commentaires de mes proches), j’ai pu avec tristesse constater à quel point le racisme et la stigmatisation des étrangers étaient ancrés dans notre société supposée démocratique et défendre l’égalité entre être humains – français ou non, ce n’est pas la nationalité qui fait l’(in)humanité.

Le racisme est cette croyance ésotérique que l’on est meilleur que son voisin habitant parfois à quelques kilomètres de chez nous mais de l’autre côté d’une ligne naturelle ou non considérée par la politique comme la fin du périmètre d’action d’une représentation donnée.

Ainsi les Français peuvent être racistes des Italiens, les Marseillais des Parisiens mais peuvent également l’être les habitants d’un arrondissement de Paris par rapport à ceux de l’arrondissement voisin, ou même les habitants d’un appartement par rapport à celui d’à côté… Bref le racisme a une granularité différente en fonction du taux de pénétration du message rabâché par les médias ou les politiques (entre autres) poussant à croire que ceux qui nous sont étrangers sont responsables de notre malheur.

C’est bien connu que quand les chiottes sont sales chez moi, c’est de la faute à ma voisine !

Tout le raisonnement sur lequel se base le racisme est le déport de problèmes causés par nous-même sur d’autres en se basant sur des lignes imaginaires… Plutôt boiteux mais tellement efficace pour distraire la population de réels problèmes…

Il n’en reste pas moins une caractéristique commune à tous : Européens, Africains, Américains, Asiatiques, … tous… nous sommes tous humains, nous souffrons tous des mêmes problèmes, certains plus que d’autres, certains plus souvent que d’autres, … mais franchement, nous Français, sommes nous les plus à plaindre ? Avons nous le droit de refuser de reconnaitre ce caractère essentiel d’humanité à un étranger parce que sa couleur de peau n’est pas la même que celle de nos ancêtres, parce qu’il a un accent ou ne parle pas la même langue que nous, parce qu’il n’est pas de la même confession religieuse que nous ?

Et à l’heure où les frontières sont de moins en moins présentes dans nos pays riches (entre le Net et l’espace Schengen je n’ai eu besoin d’un passeport que cette année alors que j’ai déjà des amis à travers le monde et voyagé dans presque toute l’Europe) pouvons nous encore blâmer celui qui ne diffère pas tant que cela de nous finalement pour avoir eu l’outrecuidance de venir voir comment la vie se passe hors de ces quelques lignes qui devraient, selon toute logique, le condamner à être prisonnier à jamais d’une surface géographique définie mais qui n’a aucune légitimité humaine ?

En France tout particulièrement l’incompétence de nos dirigeants (à travers les années, pas seulement les 4 difficiles dernières qui ont largement aggravé le problème) nous a peu à peu poussés à ainsi généraliser les quelques cas dont on nous conte les histoires au JT de TF1 tous les soirs pour faire augmenter les quotas de minorités visibles à la téloche. Tout comme elle nous a poussés à croire que tout pourrait se résoudre en dressant un magnifique mur autour de nos bonnes valeurs franco-françaises. Si le racisme est de ces valeurs je pense qu’il faut effectivement construire un mur autour de la France, non pas pour empêcher d’autres de rentrer mais pour surtout stopper cette gangrène débile et éviter sa propagation à l’étranger… D’ici là il n’est pas trop tard pour ouvrir les yeux et dépasser le mode de réflexion que l’on tente de faire notre pour nous détourner de vraies questions autrement plus importantes.

Les frontières sont amenées à disparaitre, pourquoi ne pas commencer par se débarrasser de la connerie la plus nocive qu’elles aient créé ?

flattr this!


Powered by VroumVroumBlog 0.1.31 - RSS Feed
Download config articles