Autoblog de mangetamain.fr

Ce site n'est pas le site officiel de mangetamain.fr
C'est un blog automatisé qui réplique les articles de mangetamain.fr

« J’en ai marre de ces arabes au fond du bus et de leur rap de merde »

Sat, 05 Jun 2010 11:15:10 +0000 - (source)

Hier soir, exceptionnellement, je ne pouvais pas prendre le train, alors j’ai pris le bus pour rentrer chez moi.
Comme à mon habitude je m’assois à l’avant et j’allume mon iPod pour me mettre un bon Run-DMC dans les oreilles. Le trajet dure une heure, alors sans mon iPod, je suis perdu.

A la fin du premier morceau, mon iPod s’éteint. Fuck, plus de batterie, c’est bien ma veine! Il ne me reste plus qu’à prendre mon mal en patience et espionner les conversations autour de moi pour me divertir et me moquer (rhoo!). Je me branche sur la conversation de la femme et de son ami qui sont juste derrière moi. Ils doivent avoir tout juste la trentaine.

 

- C’est bien calme le bus ce soir.  Une heure plus tôt, et c’était l’horreur..

- Ah bon ?

- T’as jamais pris le bus à 17h ? T’a tous ces mecs qui sortent du collège, là, qui mettent leur rap à fond à l’arrière et qui hurlent comme des bêtes. Toujours que des arabes d’ailleurs.

- Ah ouais, déjà y’a qu’eux qui écoutent du rap alors c’est vite vu.

 

Pincez-moi…. Je n’ai pas envie de lutter contre le cliché raciste de l’arabe voyou qui écoute du rap « nique-la-France-nique-la-police ». En tant que mélomane, ce qui me révolte le plus, c’est le cliché inverse : si tu écoutes du rap, tu es un arabe voyou.

Le rap dans la société médiatique Française

Quand on évoque le rap en France lors  d’une discussion ou d’un plateau télé, les intervenants se sentent tout de suite obligé de véhiculer les clichés qui lui sont solidement rattachés. Les « sisi la famille », les « wesh wesh tkt gros » et tout le touti.

La dernière évocation en date est celle de Denisot lors du passage d’Eminem au grand journal :

« De retour sur le plateau du grand journal avec Eminem, si si la famille! ».

Mais connard, tu t’es senti obligé ou quoi ? Pourquoi ça n’a choqué personne ? Eminem est tout sauf un rappeur « sisi la famille ».

Il y a les rappeurs wesh-wesh, et il y a les autres.

C’est à mon avis à cause des rappeurs wesh-wesh et d’un public complètement sous-cultivé que le rap s’est forgé cette image nauséabonde dans les médias et dans les mœurs Françaises.

J’ai demandé à mes followers sur Twitter les 2 ou 3 mots qui leurs viennent à l’esprit quand on leur parle de rap. J’avais largement commencé à écrire cet article avant de leur poser cette question, j’appréhendais donc leurs réponses. Et si elles allaient à l’encontre de ce que j’imaginais concernant le rapport de l’opinion publique vis à vis du mot « rap » ?

Voici la quasi-intégralité des réponses que j’ai reçu et que j’ai regroupé par thématique :

Je ne m’étais donc pas trompé. Il existe bel et bien un mur d’ignorance entre le rap et les Français.

A quoi sert ce rap bouc-émissaire ?

Si les médias et les Français ont réussi à détruire les valeurs d’un style musical comme le rap, c’est certainement qu’il y a une bonne raison à cela. Le rap, tel qu’il existe aujourd’hui en France, sert-il de masque aux racistes, aux médias et aux beaufs, pour enfoncer encore un peu plus les arabes et les racailles ? Je n’ai pas vraiment d’éléments de réponses, et j’aimerai bien en trouver. Comment en est-on arrivé là ? Je vous laisser m’éclairer sur ce point en commentaire si vous vous en sentez capable.

 

« - Et toi, tu écoutes quoi ? – Bah heu.. j’écoute hum… »

Quand je rencontre une nouvelle personne, j’ai pour habitude de la questionner sur ses influences musicales. En retour, elle me demande ce que moi j’écoute. Et là,  c’est souvent un calvaire à formuler.

Si je dis que j’écoute du rap, je vais passer pour le sous-beauf qui écoute Skyrock, La Fouine, B2oba et tout la troupe Française. J’ai beau avoir un look rétro-vintage-Beatles, les gens ne sont pas encore prêt à comprendre que l’on peut écouter du rap intelligent et musical.

Alors, pour contourner le problème, je ne dis pas que j’écoute du rap, je dis que j’écoute « de la musique influencée par le hip-hop ». Le Français moyen croit dur comme fer que le hiphop est, au même titre que le rap, un style de musique. Combien de fois j’ai entendu « Ouai je préfère le hip-hop au rap… »

Le hip-hop est un mouvement culturel dont le rap est un des moyens d’expression. (le rap, le tag, la danse etc.) A titre de comparaison, vous avez déjà entendu quelqu’un dire « Moi j’écoute du hippie !! » ? Non, on écoute du rock, pas du hippie. Et on écoute du rap, pas du hip-hop.

Essayer de faire accepter et comprendre le rap

Ce ne sera pas chose facile, j’en conviens.

Tout comme il existe des gens passionnés par le rock et son histoire, il existe des gens passionnés par le hiphop et son histoire.
Si vous demandez à un « bébé rockeur » (comprendre ce terme comme « une personne arriérée qui écoute du rock commercial sans valeurs, sans ouverture d’esprit ». L’équivalent du beauf qui écoute b2oba, version rock.) de donner le nom du premier rappeur qui lui passe par la tête, il y a de fortes chances pour qu’ils vous balancent BOOBA, SNOOP DOGY DOG ou 50CENT.
Si vous demandez à un weshswesh (un rappeux sous-cultivé qui écoute de la daube en boite) le premier groupe de rock qui lui vient à l’esprit, il y a des fortes chances pour qu’il vous sorte Tokio Hotel ou Jonas Brother.

Tout est une question de culture et d’ouverture d’esprit. Plutôt qu’assimiler le rap à des abrutis de rappeurs Français dont on nous bombarde de clips à longueur de temps, essayez de comprendre que le rap n’est pas que ce style pour abruti qu’on essais de nous faire bouffer à chaque fois qu’on allume la radio ou la télé.

Pour vous aidez à y voir plus clair, voici mes trois morceaux de rap préférés, linkés à leurs lyrics pour les deux plus intéressants.

Run-DMC, les précurseurs du rap. Leurs morceaux sont très rock (ils ont même un album intitulé « King of rock » à juste raison!)

 

Flobots, une tête montante de la scène hip-hop. Les paroles de ce morceau sont incroyables. Voici leur clip sous-titré FR. (c’est mieux en VO, c’est un véritable roman, les mots prennent tout leur sens dans la langue originale…!)

Lupe Fiasco, l’anti-cliché du rap. Cette chanson est un pamphlet contre les rappeurs blingbling, misogynes et ultra-marketing. Voici les paroles.



Si certains veulent aller plus loin, j’ai publié une playlist de 12 titres avec moitié rap US qui défonce, moitié rap FR qui défonce.

Bref. J’espère que la prochaine fois que je parlerai RAP sur ma timeline, les mentalités auront un peu évolué. Je ne demande à personne d’aimer le rap, mais simplement de le respecter.

A bon entendeur.

 


Powered by VroumVroumBlog 0.1.31 - RSS Feed
Download config articles