Autoblog de la La quadrature du net

Ce site n'est pas le site officiel de la Quadrature du net.
C'est un blog automatisé qui réplique les articles de laquadrature.net

Nos arguments pour rejeter StopCovid

Tue, 14 Apr 2020 14:47:59 +0000 - (source)

MAJ : Mardi 28 avril, l’Assemblée Nationale commence son débat sur StopCovid. On vous a préparé une petite page pour contacter les député.es (par mail, Twitter) et lister quelques textes à lire sur le sujet. C’est ici !

Hier, Emmanuel Macron a invité le Parlement à débattre de l’éventuelle application StopCovid développée par son gouvernement. Nous venons d’envoyer aux parlementaires le résumé de nos arguments (PDF, 1 page), tel que repris ci-dessous.

L’application StopCovid serait inutile, dangereuse pour nos libertés et pourrait même aggraver la situation sanitaire. L’administration et le Parlement doivent cesser d’investir toute ressource humaine ou économique dans ce projet vain et dangereux. L’urgence est partout ailleurs.

Une efficacité hasardeuse

Utilisation trop faible

Résultats trop vagues

Contre-efficacité sanitaire

Des libertés inutilement sacrifiées

Discriminations

Surveillance

Acclimatation sécuritaire

L’utilisation d’une application dont les objectifs, les techniques et les conditions mêmes d’usage portent des risques conséquents pour notre société et nos libertés, pour des résultats probablement médiocres (voire contre-productifs), ne saurait être considérée comme acceptable pour nous – tout comme pour beaucoup de Français·es. Le temps médiatique, politique et les budgets alloués à cette fin seraient mieux utilisés à informer et protéger la population (et les soignant·es) par des méthodes à l’efficacité prouvée, telles que la mise à disposition de masques, de matériel médical et de tests.

References   [ + ]

1. Le taux d’utilisation de 60% nécessaire pour une efficacité est très repris dans la presse française en s’appuyant sur cette étude, cela nous semble être une déduction assez vague de la figure 3 de l’étude, déjà nécessairement simplifiée par rapport à la réalité. Reste que pour espérer la moindre efficacité, il faudrait que l’application soit extrêmement performante pour identifier les contacts susceptibles d’avoir entraîné une contamination, la quarantaine successive très bien suivie, et également qu’il y ait un taux d’installation colossal de l’application.
2. Une grande partie des smartphones en utilisation ne sont pas équipés des dernières mises à jour de sécurité, or des failles dans le protocole Bluetooth ont été découvertes ces dernières années.
3. Selon l’analyse de l’ACLU : « Other open questions include whether Bluetooth is precise enough to distinguish close contacts given that its range, while typically around 10 meters, can in theory reach up to 400 meters, and that its signal strength varies widely by chips et, battery, and antenna design » (« D’autres questions restent ouvertes, par exemple celle de savoir si le Bluetooth est assez précis pour différencier les contacts proches, étant donné que sa portée, qui tourne en pratique autour de 10 m, peut atteindre en théorie 400 m et que la puissance du signal dépend beaucoup de la puce, de la batterie, et de l’antenne utilisées »).

Powered by VroumVroumBlog 0.1.31 - RSS Feed
Download config articles