Autoblog de gordon.re

Ce site n'est pas le site officiel de gordon.re
C'est un blog automatisé qui réplique les articles de gordon.re

Gratuit pour les filles ? Sérieusement ?

Sat, 23 Jun 2012 13:35:05 +0000 - (source)

Sexisme à la Nuit du Hack

J’ai toujours été vaguement choqué par ce genre d’« offre commerciale », bien avant de prendre conscience de l’importance de la lutte pour l’égalité sociale des genres. Et, après une récente discussion à ce sujet et, surtout, un revirement d’opinion, je pense utile de poser mon opinion par écrit.

Les organismes, sociétés, ou autres, qui offrent l’entrée à un évènement ou lieu aux filles font preuve d’un sexisme sans appel. Voilà pourquoi.

« On ramène de la viande fraîche »

C’est bien évidemment l’argument souhaité par les organisateurs. Ramener des filles. Mais, quand on y pense, dans quel but ? Lorsque c’est pour une boîte de nuit, c’est naturellement pour favoriser les rencontres, et à la rigueur, cette volonté peut être louable, plus que la façon d’y parvenir du moins. Par contre, quand c’est dans le cadre de la Nuit du Hack, un évènement très ciblé, sans le moindre lien avec le meatspace, où se rencontrent des compétences de toutes sortes, ça me dérange profondément. Pour quelle raison voudrait-on faire en sorte qu’il y ait plus de femmes ? Favoriser les rencontres ? Mais c’est totalement hors de propos ! Les gens qui se rendent à cet évènement y vont pour apprendre, pour s’entraîner, certainement pas pour y rencontrer l’âme sœur ou un quelconque plan cul ! Et surtout, considérer uniquement un sexe de la sorte est un message lancé à tous les visiteurs : « les filles qui seront là sont présentes avant tout pour régaler vos pupilles ». On insulte proprement toute compétence intellectuelle des femmes, en les rabaissant à un simple bout de viande tout juste bon à être regardé par les hackers mâles, qui eux ont des compétences dignes d’être prises au sérieux (quand bien même beaucoup ne viennent que par curiosité, sans être des brutes de pentesting). J’espère ne surprendre aucun de mes lecteurs (d’autant plus après le billet d’Okhin) en rappelant qu’avoir des compétences est parfaitement distinct de son genre, qu’il soit naturel ou décidé. Évidemment, ce genre d’évènement a lieu dans le meatspace, mais je pense qu’il est important d’y importer cet aspect du cyberspace : la non-personnification des « gens ». Quelqu’un qui hack n’est ni un homme ni une femme, mais un individu.

Permettre aux hackers (nécessairement mâles) de se faire accompagner par leurs copines (nécessairement potiches)

Pour la NdH, je pense que c’est l’argument qui a conduit à ce choix. Mais c’est involontairement très vexant. Pour les raisons que je viens d’écrire. Ça stéréotype à l’extrême les gens de ce milieu. Il est vrai que les hackers sont majoritairement des hommes, c’est une statistique et l’on n’y peut rien. Par contre, favoriser cet état de fait en considérant que ceux qui viendront à cet évènement seront forcément des hommes est malsain. Les femmes hackers se rendant à la NdH (que ce soit seules ou accompagnées de quelqu’un qui n’y comprendra rien) sont insultées : on leur dit « c’est payant, mais parce que tu es une femme, tu ne comprends tellement rien au sujet qu’il ne serait pas juste de te faire payer ». Encore une fois, c’est involontaire, bien sûr. Mais la plus dure tâche du combat féministe est bien de lutter contre ces discriminations du quotidien. Et quid des couples différents ? Savoir que le milieu hacker, censément plus ouvert que la moyenne, s’abaisse à cette considération me chagrine profondément. À en croire certain, le hacker est un mâle hétérosexuel, point. C’est une vision des choses qu’il est impératif de hacker. Je n’ai malheureusement pas la possibilité d’y être, mais je participe à ma manière, en écrivant ce billet. J’espère que des gens sur place sauront se faire entendre.

Et si on appliquait nos principes ?

Sérieusement, ça serait vraiment trop difficile d’éviter ce genre d’actions débiles et discriminantes ? De faire payer les visiteurs, quels qu’ils soient ? D’abord, ça permettrait de rapporter un peu plus de financement pour l’évènement, ce qui est une bonne chose. Mais aujourd’hui, est-ce que des femmes viennent seulement parce que c’est gratuit ?

Ju a changé d’avis là-dessus en voyant des couples heureux se balader. Est-ce que ça n’aurait vraiment pas pu être le cas s’ils avaient du payer deux billets ? Et puis, si les filles devaient payer comme tout le monde, pourquoi ne pas baisser le prix des billets, après tout ? Autre possibilité, pourquoi ne pas opter pour un financement collaboratif de l’évènement, comme l’a fait le THSF ? C’est une solution qui a fait ses preuves, qui fonctionne souvent mieux que prévu, qui permet à des gens le donner plus qu’on ne leur demande, simplement parce qu’ils savent qu’ils permettent l’existence de l’évènement, et à l’inverse, si certains veulent participer mais n’ont pas forcément les moyens de se payer une place, ils en ont la possibilité.

C’est dans les deux sens

J’ai enfin été choqué par des réponses au tweet de Ju précité : « oui, c’est sexiste, mais ça me paie le restau pour ce soir ». C’est peut-être même pire que l’acte en lui-même. L’acceptation de la discrimination si elle va dans notre sens est une forme de légitimisation du sexisme en général. Il ne faut pas alors s’étonner d’entendre des hommes dire qu’ils trouvent que les femmes exagèrent avec les inégalités salariales, avec le viol, parce que c’est pas si grave que ça voyons… Non, ce n’est pas plus normal, dans un sens ou dans l’autre. Et quand on choisit de se battre pour l’égalité, ça ne signifie pas « être plus égaux que les autres ». Beaucoup se moquent du féminisme, en prétendant qu’il s’agit de « femmes qui veulent dominer le monde ». Il faut bien constater que c’est trop dur pour beaucoup d’oser se remettre en question et d’accepter que la simple égalité sociale est méritée.

Edit : Ju a écrit sur le même sujet, mais pour défendre le point de vue opposé. Je vous encourage à le lire.


Powered by VroumVroumBlog 0.1.31 - RSS Feed
Download config articles