Autoblog de fansub-streaming.eu

Ce site n'est pas le site officiel de fansub-streaming.eu.
C'est un blog automatisé qui réplique les articles de fansub-streaming.eu

Chibi Devi! 17

Sat, 05 May 2012 10:44:34 +0000 - (source)

Stream HTML5 au format WebM. Envie d’en savoir plus ?

flattr this!


Sket Dance 39

Tue, 01 May 2012 18:21:24 +0000 - (source)

Stream HTML5 au format WebM. Envie d’en savoir plus ?

flattr this!


Sket Dance 38

Tue, 01 May 2012 18:21:15 +0000 - (source)

Stream HTML5 au format WebM. Envie d’en savoir plus ?

flattr this!


Sket Dance 37

Tue, 01 May 2012 18:21:07 +0000 - (source)

Stream HTML5 au format WebM. Envie d’en savoir plus ?

flattr this!


Une bouteille à la mer

Fri, 27 Apr 2012 22:08:39 +0000 - (source)

Et si demain Fansub Streaming cessait ses activités ?

Avec le temps, j’ai de moins en moins la motivation de faire fonctionner Fansub Streaming, et mes choix technologiques sont à contre-courant d’un certain esprit de partage que je souhaitais (ré-)insuffler aux otaku. D’après mes recherches, à ce jour mon militantisme est un échec cuisant: malgré tout ce que j’ai pu expliquer, démontrer, encourager… Fansub Streaming ne connaît aucun cousin. Ou alors j’ai dû le rater, le site qui propose des streams WebM de japanimation avec la balise <video> du HTML 5 sur une infra accessible en IPv6 exempte de pub..

Fansub Streaming a vu le jour alors qu’il n’existait aucune offre légale. L’offre légale, aujourd’hui, elle existe et elle prend des options de licence pour les meilleures séries. Bien sûr je ris encore au nez de Wakanim parce qu’ils font encore tout en flash avec plein de pub, mais j’estime qu’ils sont dans la bonne voie, pour ce qui concerne une entreprise à but lucratif. De mon côté, mes objectifs sont atteints et je ne pourrai pas en trouver de nouveaux parce que je n’aurais pas le temps de les atteindre. Alors j’ai trouvé une autre solution.

Je lance un ultimatum, chère communauté des otaku :) Si Fansub Streaming vous parait rendre un rôle indispensable sur le web, je souhaiterai vous voir lancer un cousin à Fansub Streaming, un site qui prendrait le relais quand Fansub Streaming cessera d’être ce qu’il est actuellement. Je suis prêt à apporter mon expérience aux personnes motivées, à expliquer en détails comment tourne Fansub Streaming « sous le capot », avec toutes les informations utiles à la mise en place d’un vrai site de diffusion non commerciale de japanimation fansubbée en HTML 5 WebM.

Pour avoir rapidement évoqué le sujet avec Shinigami, je pense qu’on peut faire ainsi: un point d’orgue d’ici cet été (on laisse tomber la rotation du 21 juin, quand il y a une série bien on l’ajoute de suite), et une fermeture de Fansub Streaming pour le 7e anniversaire de son ancêtre (de Over-Blog), c’est à dire le 4 juillet. Si d’ici là des sites sont prêts à prendre la relève, ils figureront sur la page d’annonce de la fermeture. Sinon tant pis :)


Ce que je dois maintenant absolument préciser c’est que Fansub Streaming ne sera plus, mais que je n’arrêterai pas de bloguer pour autant ! D’ici là, tous mes articles (news, technique, Japon, …) seront copiés sur un nouveau blog (fort probablement un Blogotext, surtout depuis que Timo a annoncé que la nouvelle version tournera autour d’une base SQLite).

Pour ce qui est du partage d’animes, j’aimerais faire découvrir à ceux qui ne connaissent pas déjà: Otaku no Sekai.

Voilà c’est tout, pour le moment :jap:


Possibles co-fondateurs d’une relève à Fansub Streaming:  Cheaterman (tech), Shinigami (rédac), thican (tech), Emmflo, qwerty..

Comme dit si vous êtes motivés, je peux vous filer un coup de main pour préparer ça, et notamment permettre la duplication de tous les streams pour débuter avec déjà pas mal de séries de prêtes :)

flattr this!


Noob 4 – 9

Fri, 27 Apr 2012 21:40:10 +0000 - (source)

Stream HTML5 au format WebM. Envie d’en savoir plus ?

flattr this!


Flander’s Company 4 – 16

Fri, 20 Apr 2012 21:19:53 +0000 - (source)

Stream HTML5 au format WebM. Envie d’en savoir plus ?

flattr this!


Dimanche, j’irai remplir mon devoir de citoyen

Wed, 18 Apr 2012 21:58:12 +0000 - (source)

Il m’a fallu vivre quelques temps dans le « monde des électeurs » pour avoir le recul nécessaire, la rétrospective indispensable même, qu’impose cet appel revenant régulièrement: il faut remplir son devoir citoyen et aller voter, parce que d’autres n’ont pas ce droit et qu’on s’est battu pour l’avoir. Je vais vous la faire court:

Conneries. La France n’a jamais été une démocratie, et les révolutionnaires n’ont jamais lutté pour la démocratie. Quitte à choisir, je préférerai ne pas donner l’idée des élections aux pays qui ne sont pas aussi « démocratiques » que la France. Quitte à monter la France en « patrie des Droits de l’Homme », autant ne pas en usurper le sens du mot « démocratie ».

Oh que oui je vais le remplir, mon devoir de citoyen. Non pas l’application de l’article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1793, quoique.. (il n’y a pas de faute dans la date). Mais plutôt le devoir, si simple et pourtant si significatif, de refuser ce mécanisme de représentation unipersonnelle de la nation. Vous voyez où je veux en venir ?

Je n’irai pas voter aux élections présidentielles.

Pour tout dire j’avais placé quelques espoirs sur Eva Joly, dont le cursus professionnel m’inspire bien plus confiance que celui des autres guignols. Sauf que: à essayer de revenir aux 5% fatidiques nécessaires pour rembourser la campagne, EELV et Eva Joly se sont dispersés dans des idéologies à mille lieux de leurs points fondamentaux, en oubliant au passage là où j’attendais tout le monde en vain: une refonte profonde du système électoral français. Je crois d’ailleurs que leurs tractations avec le Parti Socialiste en vue d’obtenir des sièges à l’Assemblée Nationale a sonné le glas de cette option: quand on est pas d’accord avec ça, on ne vient pas pleurnicher aux pieds du seigneur Socialiste en espérant avoir des miettes. Quand on est pas d’accord, on milite pour une représentation à la proportionnelle, comme dans la plupart des autres pays européens ! Mais c’est oublier que les français (en général) sont des imbéciles sans conscience politique. Il est trop simple de gruger des millions de gens rien qu’avec des paroles et des vœux pieux dans un programme dont personne ne lit l’intégrale (ou au moins en y comprenant pas le sens). J’ajoute l’effet « girouette » des sondages, et voilà: j’ai la nausée.

J’ai une pensée très émue pour nos voisins belges, pour qui le vote est obligatoire. Alors non seulement il s’agit de donner des pouvoirs immenses à une personne, mais en plus on a le couteau sous la gorge: drôle de conception de la démocratie !!

-> voter blanc ou nul c’est déjà voter, donc légitimer le vote. La seule solution, c’est l’abstention.

Je n’irai pas voter aux élections présidentielles, tel est mon devoir de citoyen démocrate.

À bon entendeur :)

flattr this!


Chibi Devi! 16

Tue, 17 Apr 2012 09:37:03 +0000 - (source)

Stream HTML5 au format WebM. Envie d’en savoir plus ?

flattr this!


BitTorrent & liens magnet

Fri, 13 Apr 2012 22:56:23 +0000 - (source)

Grâce à ma série d’articles « Créer son propre blog« , vous n’avez eu aucune difficulté à créer un blog, commencer à publier des streams WebM, faire un suivi statistique et sauvegarder votre travail. Tout ça c’est bien :) Mais vous auriez raison d’exiger de ma part que je vous apporte quelques détails sur la façon dont la technologie BitTorrent est exploitée ici-même, et de manière générale rappeler des points fondamentaux. Ça tombe bien,  c’est le sujet de cet article :D

BitTorrent: le protocole peer to peer qui détrôna eDonkey

Peu, bien peu de distributions GNU/Linux ne sont pas disponibles via le protocole BitTorrent: latence faible, hachage fort des données, moindre proportion d’utilisateurs leecheurs, pas de file d’attente, gestion de sources intelligente, … le protocole BitTorrent reste à ce jour un ténor du club des protocoles P2P. Pour bien comprendre la suite, on va « décortiquer » ce qui permet un échange avec ce protocole: le « fichier graine », plus connu sous l’appellation de « fichier torrent ». Grâce au logiciel « BEncode editor« .

BEncode, c’est le format dans lequel sont encodés les informations d’un torrent. Ce format lui-même n’a rien de bien intéressant, et il est quelque peu dommage qu’on ne puisse pas l’ouvrir avec un éditeur de texte standard comme si c’était un modèle XML (mais il existe bien des APIs en différents langages). Bref.

Anglophobes, restez là :)

Forts de ces informations, les clients BitTorrent savent quoi télécharger, et d’où trouver des sources.

Tout ça c’est bien, mais si le tracker est indisponible, piraté, saisi, .. bref, injoignable ? Pas de panique, tous les clients BitTorrent actuels supportent un mécanisme décentralisé: la DHT.

Decentralize yourself: DHT

DHT: Distributed Hash Table. Pour faire simple: le rôle du tracker est assuré.. par les clients BitTorrent eux-même. Ça tombe bien, à tout moment il y a des … quantités inconnues mais énormes de clients BitTorrent qui s’échangent des données, peu de risque d’être seul avec son torrent et un tracker mort.

Au sein de la DHT, les clients conservent des références ou font transiter les demandes, pour assurer des découvertes rapides pour initier les échanges. Le principe:

Bien souvent, les clients BitTorrent essayent d’avoir 200-300 « voisins » dans la DHT, c’est à dire des nœuds qui ont des références ou peuvent faire transiter les demandes vers ceux qui en ont (small world network).

Pour identifier un torrent de façon unique, on utilise l’infohash. Accrochez-vous: il s’agit du hash des « info » d’un torrent. Si les infos du torrent ne correspondent pas au hash -> poubelle. Ce mécanisme rend BitTorrent beaucoup beaucoup moins sensible au spam de pièces corrompues (comme avec eDonkey) et fait gagner en confidentialité (un même fichier n’ayant pratiquement jamais le même infohash, ce dernier étant plus ou moins aléatoire selon le poids des pièces, leur nombre,..).

Concentrons-nous sur l’infohash: quand je donne comme exemple « 7cdd1be8af8842f5372172f634e0e333b95bb41b », il s’agit de l’infohash SHA-1 (vous voyez bien: caractères 0-9 et a-f). µTorrent et quelques autres clients rajoutent une couche, un encodage Base32 (dans mon exemple, ça donne PTORX2FPRBBPKNZBOL3DJYHDGO4VXNA3). Si votre infohash est en majuscules et contient toutes les lettres de l’alphabet, alors c’est un Base32(SHA-1). Dans les faits, ça ne pose aucun problème aux clients BitTorrent.

Distribuer des fichiers torrent ? Has been.

Il y a peu, le fameux moteur de recherche de torrents The Pirate Bay a enlevé les fichiers torrent pour les torrents qui ont plus de 10 sources. Pourquoi attendre cette limite ? Parce qu’en dessous, on met un certain temps jusqu’à pouvoir trouver des sources dans la DHT (mais ça marche quand même). Au lieu de distribuer des fichiers torrent, The Pirate Bay met à disposition un lien magnet.

Ah oui: ce mécanisme reposant entièrement sur la DHT, les torrents privés n’ont aucun intérêt (marchera pas, aucune source s’annonçant dans la DHT, donc aucune source disponible pour transmettre les infos).

Lien magnet: du texte identifiant un contenu

En reprenant mon exemple, un lien magnet minimaliste aurait cette forme:

Et c’est bien sous cette forme que je les fournis pour les séries. En gros, on indique juste l’infohash au client, charge à lui ensuite de récupérer les infos dans la DHT. Pour le détail des paramètres magnet, Wikipedia vous aidera.

Tel quel, le client doit récupérer le nom du torrent, son poids, le nombre de pièces et leur poids uniquement depuis la DHT. Encore une fois, on ne peut pas tricher: de « méchants » clients ne peuvent pas changer le nom ou le poids, car alors les infos feraient changer l’infohash et seraient rejetées. Mais on peut donner un coup de pouce au client (mais attention: si le client récupère le reste des infos et remarque que le tout ne correspond pas à l’infohash, ce qui a été récupéré valide de la DHT fait loi).

Assez évident non ? :) Le paramètre « dn » permet de définir un nom au torrent, et « tr » un/plusieurs tracker(s) (le client utilisera la DHT et le tracker). Bien sûr si le nom fourni depuis la DHT est différent, le client fera fi de ce que l’on lui a indiqué dans le lien magnet.

Créer un torrent

Dans qBittorrent, cliquer sur: Outils > Créateur de torrent. Simple. Dans l’onglet « Général » d’un torrent, vous trouverez son infohash (SHA-1). Pour les autres clients BitTorrent, c’est grosso modo la même procédure.

Créer un torrent sans interface graphique ? Et bien il existe « mktorrent » pour GNU/Linux. Lisez le manuel pour savoir comment utiliser.

Et sur un serveur web, possible ? Oui, possible. J’aime bien ce script PHP. Permet de lire les infos d’un torrent, le modifier, ou en créer, retourner un lien magnet.

Oui ok, mais je ne suis pas connecté H24 !

Pas grave :) Le réseau BitTorrent est si efficace qu’on est habitué à de très hauts débits de sa part, mais quand le torrent est peu populaire, il faut savoir patienter. Oui oui, il m’arrive de télécharger des trucs de quelques centaines de mega-octets depuis 2-3 pignoufs chinois utilisant un client BitTorrent local pas très partageur, Xunlei. Cependant, quand vous avez la chance d’avoir un japonais ou coréen « à l’autre bout du fil » -ou plutôt de la fibre optique notamment NTT, vous pestez contre le grincheux abonné Orange ou SFR qui culmine à 5 ko/s.

Ceci dit, si vous en avez le besoin, vous pouvez louer un serveur et en faire un « super-seedeur » pour distribuer à haute vitesse à ceux qui en ont besoin. Oui il existe des loueurs spéciaux « seedbox BitTorrent », mais ça laisse un nombre de fonctionnalités faible par rapport au prix moyen. OVH a récemment lancé son offre de serveurs virtuels Kimsufi: un peu moins de 6 € par mois, pour un trafic maximum de 1 To. Mettez-y une distrib’ Debian ou Ubuntu, « apt-get install qbittorrent-nox » et amusez-vous bien :)   (qbittorrent-nox est une console web pour contrôler un qBittorrent sans interface graphique, je préfère à ruTorrent).

Conclusion

Peut-être que cet article fera rire dans quelques années si un réseau peer to peer aussi efficace supplante BitTorrent, en particulier sachant que BitTorrent n’est pas anonyme. Quoi qu’il en soit, le peer to peer c’est l’idéal pour distribuer de gros fichiers à plein de gens alors qu’il n’y a pas un Megaupload à faire fermer ;) Même fermer des trackers ne sert à rien, grâce à la DHT il faudrait déconnecter TOUS les ordinateurs du réseau un peu partout dans le monde pour affecter les transmissions d’infos. Bonne chance.

Et en plus ça permet aux fournisseurs d’accès internet d’équilibrer leurs volumes de données échangées, et donc de faciliter les accords de peering et réduire la facture du transit. À propos facture: mon prochain article traitera des frais de votre blog, comment les compenser :)

flattr this!


Powered by VroumVroumBlog 0.1.31 - RSS Feed
Download config articles